Archives par mot-clé : Anouk

Un chemin encore long entre projet et réalisation

Après avoir rassemblé nos différentes idées, nous avons compris que notre documentaire serait orienté sur le lien de transmission de l’art entre Anouk et ses élèves. Collaborer avec une classe multilingue et surtout multiculturelle est une grande opportunité. En effet la technique éducative des professeurs diffère de l’enseignement classique que nous connaissons en France. Un autre aspect important, est que ces d’adolescents sont dans une section spécialité Arts.  En plus de filmer un enseignement international, nous tenterons de montrer comment ce brassage des cultures se ressent au travers de la création artistique. La sensibilité et la créativité de chacun est – elle décuplée par l’ouverture à l’autre ?

Afin de pouvoir concrétiser ce projet, nous nous concentrons actuellement sur la rédaction du dossier artistique.  Après quelques cours de prise de vue, nous voyons plus concrètement comment nous désirons traiter esthétiquement ce documentaire. En manipulant et en faisant des essais afin de se familiariser avec le matériel technique, la mise en scène du film commence à murir. Cependant nous arrivons à un moment où le développement du projet stagne. Nous n’avons toujours pas pu rencontrer le directeur pour exposer nos idées, et ainsi pouvoir rencontrer la classe d’Anouk. Malgré plusieurs lettres et contacts avec le secrétariat nos demandes restent sans réponses. Ne pas avoir fait la connaissance des élèves représente un véritable frein. Il devient compliqué de terminer notre dossier artistique notamment en ce qui concerne le traitement.

A. DI CIOCCIO

Qui n’avance pas recule

Bientôt deux mois, que je me suis lancé dans un projet de film documentaire. Force est de constater qu’aujourd’hui les choses n’avancent pas énormément. Pourtant, malgré un volontarisme de l’équipe, nous sommes toujours au même point depuis plusieurs semaines. Notre seul désir, rencontrer le directeur de l’école où nous voulons tourner. Malgré de multiples relances, nous n’avons toujours pas d’interlocuteur à qui exposer notre projet. Nous sommes face à un directeur qui voyage énormément et qui est très peu présent dans son établissement. Le temps qui passe et cette incapacité à avancer fait perdre peu à peu l’espoir de réaliser ce film documentaire.

Notre sujet nous intéresse, projet engagé et instructif. Tout en ayant cette envie de réaliser le film documentaire, je suis conscient que le processus peut être long et compliqué. Il faut savoir être patient tout en essayant de maîtriser son temps. Le plus important pour nous, c’est de rencontrer le directeur de l’école. Certains documentaires mettent plusieurs années avant d’aboutir. J’ai l’intime conviction que nous allons réussir à entrer en contact avec nos interlocuteurs, même si pour l’instant, nous sommes les témoins d’une institution mal organisée et qui ne communique pas assez. Mais, ce qui nous fait tenir c’est cette envie de s’exprimer à travers l’image: tourner un film documentaire est immensément gratifiant et enrichissant  

Najib Mabchour.

Ensemble

Ensemble MN

En France, l’éducation artistique et culturelle occupe une place dominante dans l’éveil des enfants à l’école. Entre imagination et désir de créer. Comment les enseignants d’arts plastiques arrivent à nous transmettre la fibre artistique, celle qui nous plonge dans la création, celle qui révèle nos pensées, nos sentiments ? Comprendre comment l’art est enseigné dans une classe d’école. La fibre artistique, s’acquiert-elle par l’expérience ? Par l’enseignement ? Où est-elle le reflet de nos personnalités enfouies en chacun de nous ? Étudier ce processus à travers l’histoire et l’expérience d’Anouk enseignante d’arts plastiques à Bordeaux.

Me voilà engagé dans un projet documentaire, face à une réflexion personnelle et un vécu. Après mes premiers pas d’enquête et de rencontre, j’ai découvert les prémisses de la recherche en documentaire : c’est un échange mutuel, l’envie de comprendre l’autre. Pour traduire de mes premières rencontrent, un premier mot me vient : ensemble. Une réflexion commune avec mon groupe de travail. Ensemble, l’enseignante et ses élèves, apprendre et découvrir une classe multiculturelle. C’est ensemble: préparer, coordonner, appliquer, mettre en place le projet artistique. Finalement, ces mots traduisent mon travail de recherche pour le documentaire.

Najib MABCHOUR