L’aboutissement

IMG_7378
(cc) Camille Coquereau (13/02/2016)

Victor et Gabriel, nos deux personnages animés imaginés il y a un peu plus d’un an, ont bien grandi. A l’origine, nous les pensions colorés, faits de papiers mâché, voire en origami, ou juste en dessin animé. C’est finalement des silhouettes noires qui sont apparues, en papier 2D. Si eux ont beaucoup évolué durant le processus de création, notre équipe également. Des heures passées à chercher à se mettre d’accord sur l’esthétique nous ont amenées à découper, dessiner et inventer pour au final tomber sur un consensus qui, je pense, plaît à toute l’équipe.

Il n’est pas aisé de travailler à plusieurs sur un tel projet. Peut-être manquait-il un leader pour motiver tout le monde ou simplement étions-nous bloquées par l’aspect « animation » que nous ne maîtrisons pas. Avec l’envie de bien faire on se crée des barrières. Si l’on s’est longtemps cachées derrière l’argument « On ne sait pas dessiner donc on ne peut pas faire », le déclic est arrivé sur le tard, prouvant qu’à nous toutes, nous pouvions parvenir à un résultat convenable. Ce projet a permis de mettre en lumière les avantages et difficultés du travail en équipe, mais aussi le cheminement de la création. Un projet, une fois réalisé, ressemble rarement à ce qu’il était censé être à l’origine. Cela donne envie de continuer et montre qu’avec de la persévérance, on fini toujours par aboutir à un résultat qui nous convient.

Camille Coquereau


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *