It’s time for a cow-boy to dream

Consigne : “Mes personnages & moi”

Je distingue trois étapes dans ma manière d’appréhender les personnages du film Rio Bravo. Tout d’abord, c’est grâce à eux que j’ai choisi d’étudier ce film. L’ayant vu étant petite, je me rappelais particulièrement d‘une scène, celle où le shérif Chance et ses trois compères, Dude (l’alcoolique), Stumpy (le boiteux) et le jeune Colorado chantent ensemble dans la prison. Ces personnages font partie de mes souvenirs d’enfance et c’est de la tendresse que j’éprouve à leur égard, ils n’ont pas vieilli, moi oui, et après les avoir admirés étant plus jeune je vais pouvoir à présent les étudier.

Au cours de la rédaction du mémoire, cette admiration pour les personnages a peu à peu laissé place à un sentiment d’empathie. En les étudiant je me suis rendu compte qu’ils n’étaient pas que des héros de western ou des personnages comiques mais des hommes blessés, faibles et manquant de confiance en eux… Le mythe du cow-boy s’effondre (et c’est tant mieux). Lorsque je revois le film je ne peux m’empêcher de sourire lorsqu’ils partagent un moment ensemble, ce sont comme de vieux amis dont j’aurais pris soin pendant un an.

De tous les personnages du film, seul un m’a un peu déçue sans que jamais je n’ose le lui avouer. C’est le personnage principal, Chance. Peut-être parce que j’ai appris que l’acteur était engagé politiquement auprès des Républicains, ou peut-être parce qu’il est celui des personnages qui se livre le moins, le plus fier. Oui mais cet acteur c’est John Wayne, le héros des westerns, charismatique et imposant, et je ne peux pas lui en vouloir.

Marion Souquet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.