Archives par mot-clé : vie

L’accouchement

Nous arrivons presque à terme. Même s’il reste un peu de travail sur le scénario, cette tache reste facilement réalisable avec le peu de moyens que nous avons. Quelques idées, une entente globale, un ordinateur et un logiciel de traitement de texte suffisent. Mais maintenant, ça commence à devenir sérieux. Nous nous confrontons au monde extérieur, aux problèmes qu’un producteur et un réalisateur peuvent être amenés à rencontrer. Il faut mettre les bouchées double, faire vivre le film en dehors de notre petite sphère et demander de l’aide où nous en avons besoin.

Ce qui est élémentaire pour passer ce cap, c’est d’avoir un dossier qui tienne la route. Ainsi, nous pourrons justifier notre projet et faire appel aux différentes institutions : celles qui pourraient nous garantir un lieu de tournage (laboratoire photo, chambre d’hôpital ou encore école dans notre cas)  et celles qui pourraient nous fournir un apport numéraire. Mais ce dossier permettra aussi de trouver des comédiens, un aspect que j’avais négligé jusque-là et qui ne me semblait pas si problématique. Ils tomberaient du ciel et je n’aurai qu’à choisir mes favoris. Mais non, nous avons déposé des affiches de casting et la liste n’est toujours pas pleine. Sans compter ceux qui me disent « peut-être, on verra … ». Un dossier artistique serait un gage de motivation et de sérieux de notre part, grâce auquel nous serons plus facilement accompagnés. Le tournage est prévu en janvier. Nous n’avons plus le temps discutailler sur les détails de l’histoire. Nous devons organiser concrètement ce sans quoi le personnage de Germain ne prendra jamais vie. Donner naissance à un être n’a jamais été chose aisée.

Tristan Leyri

existence ou eXistenZ ?

Consigne : Mon film, entre amour et haine. 

eXistenZ est un film qui parle du jeu vidéo, c’est à dire d’un univers artificiellement reconstitué qui crée ainsi un monde parallèle dépendant du subconscient des joueurs. Autrement dit, eXistenZ est un jeu fait pour moi. J’ai toujours adoré les univers parallèles en passant mon temps à imaginer à quoi ils pourraient ressembler. Depuis toute petite, les univers virtuels ont été une source d’inspiration sans limite dans laquelle je me réfugiais la plus part du temps. Ce film est donc pour moi l’un des scénarios possibles d’un futur proche tel que je me l’imaginais. Ayant toujours eut ce goût particulier pour les jeux-vidéos, je me sens donc naturellement concernée par cette œuvre qui aborde des sujets sensibles actuellement avec l’avancée technologique, qui chaque jour permet de créer des jeux de plus en plus réalistes.

Depuis que je travaille sur ce projet j’ai pu constater que différentes lectures étaient possibles dans un film. Dans un premier temps, j’ai recueilli tous les thèmes évoqués par Cronenberg et me suis rendue compte que ces derniers tournaient essentiellement autour de l’hybridation. J’ai donc par la suite pris des rendez-vous pour rencontrer des chercheurs afin de faire un point avec eux et par ce fait compléter mon travail empirique. Ainsi j’ai pu me rendre compte que cette hybridation était directement liée à l’identité virtuelle. Mais pourquoi avoir choisi l’hybridation comme technologie pour parler de réalité ? Pour répondre à cette question je compte mettre ce film en parallèle avec l’une des productions de Ridley Scott –qui est très porté sur la technologie– afin de pouvoir comparer ces deux styles antagonistes.

Soline T.