Archives par mot-clé : réalité

Un chemin encore long entre projet et réalisation

Après avoir rassemblé nos différentes idées, nous avons compris que notre documentaire serait orienté sur le lien de transmission de l’art entre Anouk et ses élèves. Collaborer avec une classe multilingue et surtout multiculturelle est une grande opportunité. En effet la technique éducative des professeurs diffère de l’enseignement classique que nous connaissons en France. Un autre aspect important, est que ces d’adolescents sont dans une section spécialité Arts.  En plus de filmer un enseignement international, nous tenterons de montrer comment ce brassage des cultures se ressent au travers de la création artistique. La sensibilité et la créativité de chacun est – elle décuplée par l’ouverture à l’autre ?

Afin de pouvoir concrétiser ce projet, nous nous concentrons actuellement sur la rédaction du dossier artistique.  Après quelques cours de prise de vue, nous voyons plus concrètement comment nous désirons traiter esthétiquement ce documentaire. En manipulant et en faisant des essais afin de se familiariser avec le matériel technique, la mise en scène du film commence à murir. Cependant nous arrivons à un moment où le développement du projet stagne. Nous n’avons toujours pas pu rencontrer le directeur pour exposer nos idées, et ainsi pouvoir rencontrer la classe d’Anouk. Malgré plusieurs lettres et contacts avec le secrétariat nos demandes restent sans réponses. Ne pas avoir fait la connaissance des élèves représente un véritable frein. Il devient compliqué de terminer notre dossier artistique notamment en ce qui concerne le traitement.

A. DI CIOCCIO

existence ou eXistenZ ?

Consigne : Mon film, entre amour et haine. 

eXistenZ est un film qui parle du jeu vidéo, c’est à dire d’un univers artificiellement reconstitué qui crée ainsi un monde parallèle dépendant du subconscient des joueurs. Autrement dit, eXistenZ est un jeu fait pour moi. J’ai toujours adoré les univers parallèles en passant mon temps à imaginer à quoi ils pourraient ressembler. Depuis toute petite, les univers virtuels ont été une source d’inspiration sans limite dans laquelle je me réfugiais la plus part du temps. Ce film est donc pour moi l’un des scénarios possibles d’un futur proche tel que je me l’imaginais. Ayant toujours eut ce goût particulier pour les jeux-vidéos, je me sens donc naturellement concernée par cette œuvre qui aborde des sujets sensibles actuellement avec l’avancée technologique, qui chaque jour permet de créer des jeux de plus en plus réalistes.

Depuis que je travaille sur ce projet j’ai pu constater que différentes lectures étaient possibles dans un film. Dans un premier temps, j’ai recueilli tous les thèmes évoqués par Cronenberg et me suis rendue compte que ces derniers tournaient essentiellement autour de l’hybridation. J’ai donc par la suite pris des rendez-vous pour rencontrer des chercheurs afin de faire un point avec eux et par ce fait compléter mon travail empirique. Ainsi j’ai pu me rendre compte que cette hybridation était directement liée à l’identité virtuelle. Mais pourquoi avoir choisi l’hybridation comme technologie pour parler de réalité ? Pour répondre à cette question je compte mettre ce film en parallèle avec l’une des productions de Ridley Scott –qui est très porté sur la technologie– afin de pouvoir comparer ces deux styles antagonistes.

Soline T.