Archives par mot-clé : Québec

Road Tripes

alix grinsell (19 janvier 2016) cc
Xila  (19 janvier 2016) cc

Dimanche 10 janvier nous avons, avec regret, clos le tournage de Larrons et Lardon.

Je parle de regret car pour ma part, c’est la partie du projet la plus captivante, la plus stimulante. Le réveil sonne à  7h00, à la place d’être amère par le fait de se lever tôt un dimanche on est enchanté par la journée de tournage qu’on s’apprête à vivre. Une poussée d’adrénaline nous gagne. Tout le monde s’est donné rendez-vous à la fac. Il est 8h30. Je vois les filles au loin me faisant de grands signes, j’ai pris du retard le temps de trouver comment mettre la marche arrière du combi van. Malgré la pluie torrentielle, on est joyeuse et une grande tasse de café chaud m’attend. Quel accueil !

Direction Saint-Selve, pour tourner la scène extérieure en campagne. Vite, il ne pleut plus, il faut tourner et ne pas se refaire coincer par l’averse. Moteur…. Action… coupé. On va en tourner une deuxième même si la première était c’est une question de sureté. Notre scène finale est à présent bien tournée. On retourne au point de départ, Bordeaux, Saint Nicolas, afin de tourner dans un décor intérieur, dans l’appartement de Manon. Tous les membres de l’équipe ont très bien assimilé leurs fonctions. Notre acteur et ami a été aussi d’une très grande efficacité. Les scènes se sont donc tournées avec une facilité peu habituelle pour un tournage. La journée de tournage est déjà terminée. Chacun d’entre nous rentra chez lui triomphant par cette journée.  Le montage des images, la semaine prochaine, semble prometteur.

Xila

Au menu … tournage et pluie

(cc) Manon Sultana
(cc) Manon Sultana

Le tournage du teaser de Copains comme Cochons  (titre originel et qui nous reste aux lèvres) a été la grosse avancée du projet. Après avoir dû décaler trois fois le tournage, le 10 janvier nous nous sommes enfin toutes retrouvées pour tourner. Malgré que la préparation aie été simple, la semaine juste avant le jour J a été rude ! Tout d’abord, le temps : un déluge de pluie et de grêle s’est abattu sur Bordeaux ! La grande question, Pourrons-nous tourner les plans extérieurs ?, nous a hanté. Puis une autre galère s’est rajoutée : impossible de récupérer le matériel lumière. L’un dans l’autre cela nous a permis d’être plus rapide, mais l’esthétique des plans en intérieur n’est pas celle que nous aurions voulu.

En me levant ce fameux dimanche 10 janvier à 7h, je me préparais à une journée difficile. Ce fut tout le contraire ! Nous avons joué d’un timing parfait avec les ondées, pouvant tourner sans soucis en pleine campagne ! Nous avons monté les ISO pour compenser le manque de lumière et vaille que vaille nous avons enchaîner les plans les uns après les autres dans la bonne humeur et les blagues ! Peut-être que notre acteur et son accent québécois n’y était pas pour rien ! Nous entrons maintenant dans la dernière étape, la post-production mais ceci est un autre billet !

Julie T.

De petits détails amènent de grands changements

Google map

Larrons et Lardons, ou peut importe le nom pour l’instant de cette émission, est un programme sur l’importance du lien intergénérationnel et patrimonial. Un jeune qui part à la découverte de 10 régions de France et leurs spécialités culinaires à travers un pépé ou une mémé qui partage avec lui un instant de vie et des souvenirs. Les personnes âgées parlent de leur passé, de leur culture avec une nostalgie, un bonheur des choses vécues et savourées … La première fois qu’ils ont réussis leur cassoulet, sentis l’odeur de la bouillabaisse … Le jeune prend alors le pas et leur montre qu’il n’y a pas que le passé et il les emmène sauter en parachute, skier, faire de la plongée… Le lien intergénérationnel est ce que l’on perd aujourd’hui. D’autant plus avec le numérique qui fait partie intégrante de la vie des jeunes générations et qui est si étranger aux personnes âgées.

En souhaitant réaliser le teaser de cette émission, les envies et les contraintes ont fait que notre jeune homme sera interprété par un jeune québécois. Sans le vouloir, cela rajoute une dimension culturelle qui vient enrichir le projet ! En plus de l’échange culturel entre régions, l’échange culturel se fait aussi outre-Atlantique. Ce jeune québécois apportera un œil neuf et innocent sur les coutumes et les spécialités culinaires des différentes régions de France. Cela sera un moyen de mettre en valeur les multiples facettes du pays. La bonne humeur et l’humour québécois seront les garants d’une ambiance joviale et conviviale. Au final ce petit détail qui nous a amusé, ce québécois étant le compagnon d’une d’entre nous, amène un changement majeur dans le projet.