Archives par mot-clé : film d’animation

Bon vent !

(cc) Coline Portet (13/03/2016)
(cc) Coline Portet (13/03/2016)

Le projet commun que nous avons dû réaliser cette année m’a permit d’expérimenter l’animation que je ne connaissais pas, ou peu. J’avais déjà réalisé des petits courts-métrages avec une amie ou encore avec des groupes d’enfants. Les décors, composés de formes et de structures en 3D, étaient facilement manipulables. Mais faire un film animé avec des bouts de papiers, en revanche, me semblait compliqué. J’avais dû mal à imaginer comment s’y prendre, comment positionner la caméra, où placer les lumières, comment déplacer les éléments..

Pour créer du mouvement et ainsi raconter notre histoire nous avons dû passer par plusieurs étapes, toutes aussi fastidieuses. Concevoir une identité à notre film a été compliqué puisqu’il a fallut que tout le monde soient d’accord et visualise la même chose. On a perdu beaucoup de temps à réfléchir à nos idées et à comment les réaliser plutôt que de se lancer dans le projet de façon concrète. La question de la couleur ou du noir et blanc, des formes, de la matière et le choix du 2D ou 3D nous on poursuivit un bon moment. Puis, nous avons commencés à faire des tests, ce qui m’a permit de découvrir l’utilité du banc titre ! Réaliser un film d’animation est un véritable travail d’équipe précis et minutieux. Pendant qu’une d’entre nous prend les photos, quelqu’un se charge du côté droit de la feuille pendant que quelqu’un d’autre se charge du côté gauche. Grâce à cette cohésion de groupe, nous avons pu réaliser un petit bout de notre film. Le résultat est plutôt agréable puisque je ne m’attendais pas du tout à avoir quelque chose d’aussi plaisant : à la fois beau et maladroit.

Coline Portet.

Vents contraires

Coline Portet cc (02/11/2015)

A la rentrée nous avons dû choisir un projet parmi tous ceux proposés. Après avoir fait le tour de chaque groupes, il a fallu décider les idées qu’on allait garder et celles qu’on allait jeter. Sans hésiter, mon choix s’est porté sur le film d’animation pour qui j’ai beaucoup d’affection. C’est en M1 que nous l’avons créée et chaque jours, nous essayons de l’améliorer. L’histoire raconte celle de deux petits enfants en phase de devenir grand qui voient la vie différemment. Cette adaptation de Don Quichotte reprend l’épisode des moulins à vent. Mon envie de faire partie de ce projet vient de ma curiosité pour la nouveauté. Faire un film d’animation m’a toujours beaucoup attirée. J’ai fait quelques essais mais je n’ai jamais eu l’occasion de le transporter du début à la fin. Le but de ce travail commun est d’encadrer ce projet, de sa conception à sa réalisation en passant par le production et pourquoi pas par la diffusion..

Une fois le scénario terminé, place à l’esthétique et au choix d’un univers graphique. C’est cette partie qui m’intéresse le plus. J’ai toujours aimé créer, manipuler, colorier, dessiner, coller, découper. Ce mélange entre art plastique et cinéma retient donc tout mon intérêt. Installer dans mon salon en écoutant des chansons, je me lance dans la conception de décors en carton. J’essaye de donner du relief au décor en superposant et en utilisant des matériaux différents ainsi qu’un mélange de couleurs intéressants. Je dessine des personnages et essaye de trouver un moyen de les faire bouger à travers leurs lieux que je leur ai créé : bouts de ficelles, pâtes à fixe, trous, cure dents, fil de fer.. Tous les moyens sont bons pour faire évoluer ces petits garçons. Il nous reste encore beaucoup de pistes à creuser, d’idées à développer et de partie prix à décider : Décors et personnages en 2D ou en 3D, organisation du tournage et réponses à nos difficultés, éclairages à positionner, message à faire passer. Tous ces points sont en cours de décision et plus nous essayons, plus nous nous en emparons et tout devient évident.

Coline Portet