[B10, G2] Allo ?

(cc) Gaylord Gauvrit (15/02/13)
(cc) Gaylord Gauvrit (15/02/13)

Le tournage de notre série Profession Etudiant va enfin démarrer ! Après six mois de préparation plus ou moins intensive, le temps est venu de la mise en pratique. Un temps de production qui nous aura permis de penser notre série et de nous l’approprier pour pouvoir, demain, nous concentrer totalement sur sa réalisation. Un temps donc indispensable que j’ai pourtant, à de nombreuses reprises, été tenté de réduire en anticipant. J’ai fait les frais de mon impatience durant le développement de notre site internet dont nous avons posé les premières balises il y a deux semaines (cf billet 9).

Fort de mon expérience et de mes connaissances en webdesign, je n’ai pas attendu les premiers cours d’infographie pour réfléchir à l’interface ni les premiers cours de programmation pour coder une première version du site. Finalement, j’ai été contraint de faire machine arrière et de jeter la majeure partie de mon travail. Le reste de la promo, ne connaissant presque rien au webdesign, apprend les bases et le projet évolue à sa vitesse.

Allo ? Non mais allo quoi, un master… et “Transmédia” avec des étudiants qui ne semblent pas intéressés par le webdesign c’est comme une fille qu’a pas de cheveux ! Dans l’émission “Les Anges de la téléréalité”, Nabila se ridiculise en mimant un téléphone tout en disant “Non mais allo quoi“. Un extrait détourné massivement sur internet.

Gaylord Gauvrit

Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website

[B10, G8] Passer les obstacles…

(cc) Lisa D.
(cc) Lisa D. (14/02/2013)

Comment passer les obstacles qui viennent obstruer le chemin de la création ? Lauriane et moi nous sommes retrouvées face à cette question, notamment quand il a fallu monter les photographies faites au préalable. Quelles photographies devions-nous choisir ? Comment les agencer pour qu’elles aient du sens entre elles et avec le propos, avec le son ? Dès le départ, nous voulions quelque chose de minimaliste, soit quelques images en noir et blanc et un son épuré. Nous avons d’abord monté le son, c’est-à-dire le propos du metteur en scène et nous en sommes fières. Mais quand est venu le moment du montage image, nous doutions. Etait-ce un bon choix de faire dans le minimalisme ? A cet instant-là nous tâtonnons, mettons une photo, puis une autre, changeons la première, mettons une troisième puis changeons de place la deuxième etc. Nous étions satisfaites sur plusieurs photographies mais pour le reste, c’était encore le flou. Ainsi, la tête dans le guidon, nous préférons demander notre chemin à notre entourage : camarade et corps enseignant. Les idées fusent mais nous sélectionnons par rapport à nos goûts et nos désirs. Sur la photographie, nous voyons le metteur en scène à travers deux fauteuils de théâtre. La netteté est faite sur les sièges car souvent, lorsque les obstacles interviennent, nous avons du mal à distinguer notre but et restons accaparés par ce que l’on a devant les yeux, les problèmes rencontrés. Mais à force de discussion et de réflexion, nous passons les obstacles.

Lisa D.

Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website