[B6, G7] Le “Zoning”

Brice G. (19/01/13)

Sur ce cliché, nous pouvons apercevoir l’écran d’un ordinateur ouvert. Il s’agit d’une page Google Document. Grâce à ce logiciel il est possible de créer des schémas. Ici il s’agit d’un schéma de « Zoning ». Cette étape est essentielle dans la création de notre web documentaire. Comme son nom l’indique, c’est la création/délimitation de “zones”, qui nous servira pour concevoir la pages web du web documentaire. Cette étape est primordiale puisqu’elle constitue une première ébauche du design de la page,  de la forme que va prendre le “player” (la vignette qui permettra la lecture des différents contenus audio et vidéo).

Il faut que le résultat soit fonctionnel, certes, mais en même temps que le rendu soit beau et agréable à regarder. Sur l’ébauche que l’on peut voir, le concept et les formes utilisées dans le menu sont là pour rappeler le thème du théâtre. En effet, j’ai utilisé une forme qui laisse penser aux rideaux d’une scène qui s’ouvre. C’est un choix, et d’ailleurs chacun d’entre nous créons notre propre « Zoning », avant qu’ensemble nous ne fassions une mise en commun et prenions les meilleures idées pour créer la page définitive, unique et homogène.

Brice G.

Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website

[B6, G7] Un premier rendu…

Différents clichés de mon voyage de chez moi à la faculté…
Romain Gallon (Janvier 2013)

Ces deux dernières semaines, nous avons eu la chance d’avoir deux cours avec notre intervenant en montage, Yohann Costedoat. Il nous a proposé un travail de montage qui consistait à prendre précisément 33 photos, illustrant notre parcours, de notre réveil à notre arrivée à la faculté. A partir de ces photos, nous devions, de la même façon que pour notre projet final, mettre une intention dans notre montage. Ainsi, j’ai pris la décision concernant la post-production de montrer les premières photos en noir et blanc, puis au fur et à mesure du déroulé du montage, faire réapparaître la couleur… Je voulais ainsi montrer qu’au réveil, j’étais encore un peu “dans les vapes” et qu’il fallait un peu de temps pour que je sois totalement réveillé et puisse observer pleinement le milieu dans lequel je me trouve.

J’ai également utilisé de la musique et des sons permettant d’accentuer certaines actions. Aussi, en début de vidéo, j’ai utilisé la musique « Stress » de Justice, pour appuyer mon état d’anxiété et ma peur d’être en retard. Une fois arrivée à la faculté, la musique se transforme pour devenir « Au Matin (Peer Gynt Suite) » de Edvard Grieg, pour montrer ma relaxation et mon état de détente d’être arrivé à l’heure… Des sons illustrant mes actions ont donc également été ajoutés, non pas juste dans un esprit d’illustration, mais pour donner un rythme, une crédibilité et un ton plus fort à l’animation…

Aussi, au cours de cet exercice, j’ai ainsi pu avoir un premier aperçu de ce que notre web-documentaire pourrait donner, et j’avoue être désormais impatient de voir le résultat final !

Romain Gallon

Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website

[B6, G3] Télévisuel, apanage de l’audiovisuel ?

Sarah Vasseur (16/01/2013)

Sur cette image, on peut observer une télévision, éteinte, dont l’émission d’images n’est pas seulement absente, mais surtout « interdite », comme le signifie la présence de cette croix rouge. Pourquoi ? Parce que je me pose aujourd’hui une question en rapport avec le processus de création audiovisuelle que nous sommes en train de vivre : est-il possible de travailler dans l’audiovisuel, sans regarder la télévision ?

Étrangement, je trouve cela plus productif de rester à « ne rien faire » que de regarder une quelconque émission de télévision. Et combien je déteste ces discours qui prônent l’importance de regarder les informations, qui nous conditionnent, veulent nous faire croire que nous sommes de mauvais citoyens si nous ne regardons pas “ce qu’il se passe dans le monde” ! La vérité, c’est qu’aucune des émissions du petit écran ne suscite mon intérêt.

“Il faut la violence et l’inhumanité du monde extérieur pour que non seulement la sécurité s’éprouve plus profondément comme telle (cela dans l’économie de la jouissance), mais aussi pour qu’elle se sente à chaque instant justifiée de se choisir comme telle (cela dans l’économie morale du salut) »1.

Le sentiment de culpabilité, dans nos sociétés occidentales, légitime ce discours “anti-productif” et “contre-créatif” qui nous impose ce visionnage télévisuel souvent abrutissant…

1((Jean Baudrillard, La société de consommation, Editions Folio essais, La liturgie formelle de l’objet, page 34))

Sarah Vasseur

Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website

[B6, G4] Sculpture en perspective

Florence Delavaud (16/01/13)

Les vacances de Noël sont à présent achevées et les bonnes résolutions déjà transgressées. Et nos personnages, que sont-ils devenus durant les fêtes ? Ils semblent avoir été mis en sommeil, mais leurs caractères sont toujours consignés dans notre scénario.

D’après l’écrivain Philippe Bresson, “ce qui est intéressant dans l’écriture, c’est quand un personnage se met à exister par lui même”(1).

Cet adage me semble traduire l’avancée dans leurs caractérisations : à partir d’esquisses, nos personnages semblent s’être dessinés en toute logique. Dans chaque situation, leurs réactions, leurs émotions nous ont paru couler de source. À présent, nous allons devoir créer un corps, juxtaposer un avatar physique à cette représentation mentale. La sculpture est probablement la discipline s’apparentant le mieux à notre travail à venir, car nous allons modeler nos personnages entièrement, ainsi que le décor dans lequel ils vont évoluer.

J’ai souhaité représenter cette étape avec ce dessin. Il s’agit d’un bonhomme de bois se promenant dans un décor réaliste, une photographie de Los Angeles. À l’image de nos personnages, il est articulé. Maintenant que nous les avons crées, nous les projetons dans un environnement et dans une perspective : la mise en scène est notre prochain objectif, à nous de l’imaginer.

 Florence DELAVAUD

(1) En ligne : http://www.evene.fr/celebre/biographie/philippe-besson-14746.php?citations (dernière consultation : 30/01/13)

Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website

[B6, G3] Détente…

Juliette Chanson (19/01/2013)

Ce dessin représente notre dernier mois, nos dernières semaines. Nous apercevons une île avec un palmier sur la gauche. En haut à droite de l’image, un grand soleil éclaire l’île. Bien sûr, il y a l’eau et les vagues. Nous pouvons même distinguer en bas de l’image un petit poisson.

Bien sûr il n’y pas plus enfantin comme dessin. Mais c’est aussi ce que je ressens quant à ces dernières semaines. Il y a un mois, nous bouclions notre scénario, le sourire aux lèvres. Nous avions beaucoup travaillé, et un mois de vacances arrivait, nous laissant entrevoir une jolie période de repos et de détente. Nous sommes retombées dans la joie de notre enfance, sommes parties en vacances, ouvrir nos cadeaux de Noël et tout oublier. Oui, nous pouvons dire que depuis un mois, “on se la coule douce”. Pour moi cette image, c’est notre groupe. Chacune est rentrée chez elle, nous étions comme perdues sur nos îles, loin du travail que représentent le carnet de recherche et de “Profession Etudiant”. Mais nous revoilà, ressourcées comme jamais, prêtes à reprendre le bateau et à voguer vers de nouvelles aventures !

Juliette Chanson

Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website