Archives de catégorie : Larrons et lardons

La route est encore longue !

(cc) Maelys Gosset 23/10/2015
(cc) Maelys Gosset 23/10/2015

Copains comme cochons, Larrons et Lardons… Le titre est encore à déterminer mais tout le monde a l’air emballé par le projet ! Le scénario du teaser est prêt pour lequel les idées ont fusé. De manière assez naturelle, tout le monde y a mis sa petite touche personnelle. Notre  « Arthur », soyez en sûr, il va en voir de toutes les couleurs puisque le teaser ne trainera pas dans la longueur. Le rythme sera soutenu si le tournage se déroule sans déconvenue. Entre les images que l’on se fait dans la tête et ce qui est possible de réaliser et de tourner, je pense que l’on va devoir bricoler ! Mais avec imagination et conviction, j’ai la sensation que l’on tiendra bon.

Créer un teaser pour un projet comme « Copains comme Cochons », m’enthousiasme à fond. Je travaille sur le projet depuis le début et j’avoue avoir envie de nouveaux points de vue. Alors lorsque l’on a écrit le scénario, les idées ont fusionné avec brio. Puis le découpage plan par plan n’a pas été un désenchantement, mais plutôt une nouvelle source d’inspiration. Ça a surtout été l’occasion de se poser les bonnes questions. Effectivement, si le lieu de tournage est tout trouvé, à nous 6 les accessoires seront rassemblés. Quant à notre apprenti acteur québécois, on le remercie mille fois d’avoir accepté d’incarner notre « Arthur » si souvent idéalisé ! Mais un problème demeure et qui va peut-être nous prendre des heures… En rade d’Acadiane, on se sent pousser des ailes lorsque Louise propose de négocier une 4L ! Sinon tant pis, j’essaierai de transformer ma twingo, en camionnette rétro. Mais qu’importe, puisque chacune a son poste, on n’ira pas de main morte. La route est encore longue, pour qu’enfin, Arthur puisse rencontrer ses séniors vifs et futés ! Mais je ne me décourage pas, je pense que l’on tient là, une bonne équipe qui s’engage dans une aventure épique. Alors ne perdons pas le Nord et surtout que le tout le monde reste à bord !

Maelys Gosset

JEUN’S

Jeun's

Difficile de se lancer sur un projet qui n’est pas le nôtre… Très rapidement, il a fallu comprendre en quoi consistait le projet proposé par nos camarades. Une émission de cuisine ? N’étant pas une grande adepte de cette pratique, ni même de ce genre de programme, je ne me suis pas sentie emballée. Ce n’est que par la suite que l’originalité du concept s’est révélée. Un jeune québécois extraverti et loufoque (Arthur ou Sam ?) traverse la France, et vient à la rencontre de dix séniors – tous plus excentrique les uns que les autres – pour découvrir le patrimoine culinaire de diverses régions. Il est certain que la réussite de l’émission dépend entièrement de la personnalité de l’animateur ainsi que de celle des autres intervenants. C’est justement cette rencontre intergénérationnelle décalée qui m’a intéressée. Il faut ajouter qu’après chaque recette, le jeune propose à son hôte de faire une activité qu’il n’a jamais osé faire auparavant. C’est drôle, c’est jeune, c’est dynamique !  Mais comment intégrer toutes ces idées au sein du teaser ?

Un teaser ? Avant même de commencer à réfléchir au scénario, il fallait d’abord définir en quoi consistait un teaser. Etait-ce un complément du dossier de production ? Ou bien une introduction à ce même dossier ? Devions-nous présenter l’émission dans son ensemble ? Ou bien garder quelques points secrets ? Après s’être posé ces différentes questions, nous nous sommes lancées dans l’écriture du scénario. Nous avons jouées la carte de l’humour, en présentant notre héros durant la préparation de son départ. Il remplit son sac d’objets insolites n’ayant rien à voir les uns avec les autres : une épuisette, des rollers, un skate, des casseroles… Puis, il remplit sa voiture de tous ces objets et part sur les routes dans son iconique voiture rétro. Nous nous sommes entendues pour donner un rythme dynamique à notre montage, à l’aide de nombreux inserts, de plans assez courts. Nous en sommes tout de même venues à nous interroger sur la compréhension du concept. Le scénario permet-il vraiment de comprendre que le jeune part à la rencontre de séniors dans le but d’apprendre leurs recettes phares ? Nous ne voulions pas insérer de voix-off trop explicative. Nous avions peur que ça alourdisse le résultat final. Nous avons donc optées pour que le jeune parle face caméra – ça nous semblait plus en adéquation avec notre thème. S’en est suivi un  découpage rapide de la séquence, et le dépouillement du scénario. Mais tout cela n’est que le début du travail ; nous avons encore beaucoup à faire…

Camille Nivat

De petits détails amènent de grands changements

Google map

Larrons et Lardons, ou peut importe le nom pour l’instant de cette émission, est un programme sur l’importance du lien intergénérationnel et patrimonial. Un jeune qui part à la découverte de 10 régions de France et leurs spécialités culinaires à travers un pépé ou une mémé qui partage avec lui un instant de vie et des souvenirs. Les personnes âgées parlent de leur passé, de leur culture avec une nostalgie, un bonheur des choses vécues et savourées … La première fois qu’ils ont réussis leur cassoulet, sentis l’odeur de la bouillabaisse … Le jeune prend alors le pas et leur montre qu’il n’y a pas que le passé et il les emmène sauter en parachute, skier, faire de la plongée… Le lien intergénérationnel est ce que l’on perd aujourd’hui. D’autant plus avec le numérique qui fait partie intégrante de la vie des jeunes générations et qui est si étranger aux personnes âgées.

En souhaitant réaliser le teaser de cette émission, les envies et les contraintes ont fait que notre jeune homme sera interprété par un jeune québécois. Sans le vouloir, cela rajoute une dimension culturelle qui vient enrichir le projet ! En plus de l’échange culturel entre régions, l’échange culturel se fait aussi outre-Atlantique. Ce jeune québécois apportera un œil neuf et innocent sur les coutumes et les spécialités culinaires des différentes régions de France. Cela sera un moyen de mettre en valeur les multiples facettes du pays. La bonne humeur et l’humour québécois seront les garants d’une ambiance joviale et conviviale. Au final ce petit détail qui nous a amusé, ce québécois étant le compagnon d’une d’entre nous, amène un changement majeur dans le projet.