Tous les articles par Sylvestre

Découverte d’un Parcours

Road trip en duo, questionnements sur une famille… la découverte de ce projet de fiction a été étonnante, de par le sujet traité, mais également sur le simple fait de son existence, que nous ne soupçonnions pas. Un projet qui restait en sommeil sans qu’on le sache. Voyage entre colère et amour, ce projet captive et devrait parler à beaucoup de personnes. Il montre à quel point la famille peut-être source de mystères, de conflits, mais témoigne également des forces qu’elle exerce pour pouvoir aller de l’avant. Un sujet universel et intemporel.

En prenant connaissance de la version actuelle du scénario, l’histoire et les personnages m’ont touchés. Bien que le travail d’écriture ne soit pas terminé et qu’un axe demande à être précisé pour ancrer le projet dans un format de court-métrage, des éléments viennent rendre l’histoire vivante, par des dialogues et des pointes d’humours notamment. Certains passages encore flous donnent envie de s’investir dans le projet pour les retravailler et les rendre utiles à l’histoire. C’est ce sentiment, que j’ai eu lors de la lecture du scénario, qui m’a fait rapidement comprendre que le projet m’intéressait et que je souhaite en faire partie, pour le porter vers une finalité.

Sylvestre

El mémoire que habito

Sylvain R. 03/10/2014
Sylvestre 03/10/2014
Consigne : Mon film, entre amour et haine. 
Voilà maintenant un an que mon choix s’est arrêté sur ce film, La piel que habito. Un choix qui ne devait pas être pris à la légère, puisqu’il allait me suivre durant deux ans. Pourquoi ai-je choisi ce film comme sujet d’étude ? Bonne question. Peut-être parce que ce film dérange, surprend, renverse la morale qui est en nous. Un film qui, s’il montre des horreurs, reste magnifique et perd le spectateur entre amour et haine des personnages.

À présent qu’une première partie du travail de recherche est faite, il faut en tirer des résultats. Après avoir fait une étude linéaire du film, je vais pouvoir orienter mon mémoire et trouver un point précis que je vais développer et approfondir en réutilisant mon premier travail. La question du genre me semblait principale, une question que le réalisateur, Pedro Almodovar, nous expose pour nous déstabiliser. Après m’être entretenu avec ma directrice de mémoire, cette piste semble compliquée, de par les avis divers qu’elle suscite. Une fois mon axe clairement défini, je m’attellerai à visionner le film séquence par séquence, afin d’en tirer, ou non, un lien avec mon axe de recherche.

Sylvestre