Tous les articles par colineportet

Vents contraires

Coline Portet cc (02/11/2015)

A la rentrée nous avons dû choisir un projet parmi tous ceux proposés. Après avoir fait le tour de chaque groupes, il a fallu décider les idées qu’on allait garder et celles qu’on allait jeter. Sans hésiter, mon choix s’est porté sur le film d’animation pour qui j’ai beaucoup d’affection. C’est en M1 que nous l’avons créée et chaque jours, nous essayons de l’améliorer. L’histoire raconte celle de deux petits enfants en phase de devenir grand qui voient la vie différemment. Cette adaptation de Don Quichotte reprend l’épisode des moulins à vent. Mon envie de faire partie de ce projet vient de ma curiosité pour la nouveauté. Faire un film d’animation m’a toujours beaucoup attirée. J’ai fait quelques essais mais je n’ai jamais eu l’occasion de le transporter du début à la fin. Le but de ce travail commun est d’encadrer ce projet, de sa conception à sa réalisation en passant par le production et pourquoi pas par la diffusion..

Une fois le scénario terminé, place à l’esthétique et au choix d’un univers graphique. C’est cette partie qui m’intéresse le plus. J’ai toujours aimé créer, manipuler, colorier, dessiner, coller, découper. Ce mélange entre art plastique et cinéma retient donc tout mon intérêt. Installer dans mon salon en écoutant des chansons, je me lance dans la conception de décors en carton. J’essaye de donner du relief au décor en superposant et en utilisant des matériaux différents ainsi qu’un mélange de couleurs intéressants. Je dessine des personnages et essaye de trouver un moyen de les faire bouger à travers leurs lieux que je leur ai créé : bouts de ficelles, pâtes à fixe, trous, cure dents, fil de fer.. Tous les moyens sont bons pour faire évoluer ces petits garçons. Il nous reste encore beaucoup de pistes à creuser, d’idées à développer et de partie prix à décider : Décors et personnages en 2D ou en 3D, organisation du tournage et réponses à nos difficultés, éclairages à positionner, message à faire passer. Tous ces points sont en cours de décision et plus nous essayons, plus nous nous en emparons et tout devient évident.

Coline Portet

Antoine et Coline

Billet MOI ET MON PERSONNAGE
Coline Portet (26/10/2015)

Consigne : “Mes personnages & moi”

Antoine Doinel, mon ami le plus fidèle. Après un an passé à l’étudier,  je me rends compte qu’il y a encore plein de facettes de sa personnalité à explorer. Antoine est un personnage unique et complexe qui ne me ressemble pas du tout. Personnage principal des 400 coups de François Truffaut, il est également le sujet de quatre autres films formant la saga Doinel. Antoine est donc un personnage que je connais bien, qui évolue et grandit sous mes yeux.

Anti-héros, égoïste et généreux, drôle et cultivé, léger et grave, sensible et détaché, fidèle et curieux, brut et poétique… Antoine n’est ni bon, ni mauvais, ni Bien ni Mal. Il se cherche, doute, fait des erreurs, change d’avis.
Après de longs moments de réflexions je parviens enfin à comprendre mon admiration incessante et ma tendresse pour ce personnage si touchant. Antoine a un caractère très différent du mien, cependant je me sens infiniment proche de lui par sa proximité et son humanité. Son statut dépasse celui du personnage fictif pour se rapprocher au plus près d’une personne réelle, quotidienne, banale et complexe.
François Truffaut façonne son personnage fétiche à son image. Antoine est donc un mélange entre le réalisateur et son interprète Jean-Pierre Léaud. L’acteur l’enrichit de sa propre expérience et lui donne vie avec sa voix et sa gestuelle.
Antoine incarne un fabuleux mélange entre deux êtres qui me fascinent. Il est pour moi le plus beau personnage cinématographique qui témoigne de mes goûts et de ma sensibilité.

Coline Portet