En fin de conte

Fin de tournage Peau d'Âne (Deneuve, Marais et Demy)
Fin de tournage Peau d’Âne (Deneuve, Marais et Demy)

Consigne : « Clap de fin »

Nous sommes le 15 février et c’est bientôt le clap de fin. L’écriture du mémoire s’achève, il faut bien tout relire pour voir toute la cohérence du travail. Ainsi j’écris mon introduction et ma conclusion en adéquation avec mon corps de texte. Je garde en tête ma question principale afin de ne pas me perdre dans les idées qui me viennent à l’esprit. Je relis mes hypothèses tout en vérifiant mes arguments. Je choisis des photographies adaptées à ces derniers. Entre Jean Cocteau, Gustave Doré, les photos du tournage de Peau d’Âne et la filmographie de Jacques Demy, mon cœur vacille. Le clap final est bien proche et cela se ressent dans le regard que je porte sur mon travail. C’est un regard nouveau, qui prend du recul afin de retenir l’essence même de mon questionnement.

Pour cela je me dois d’être rigoureuse. Je prends en note les moindres détails qu’il faut que je change, que ce soit des fautes d’orthographe, aux titres, à la syntaxe ou encore aux guillemets. Chaque détail me semble important. Maintenant il est plus question de forme que de fonds. Ceci arrive en deuxième place du travail, mais il est tout autant important que la rédaction. C’est comme pour l’étude d’un film, l’histoire sans l’esthétique et le cadrage n’a plus le même sens. Il faut parvenir à mettre en relation les deux pour aboutir au mémoire. Ce clap de fin est presque celui du Master et de ces années de faculté. Il restera la soutenance qui marquera la fin du travail de recherche sur Peau d’Âne et de ma scolarité. Un clap final difficile mais nécessaire pour commencer une nouvelle histoire!

Manon Sultana


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *