Fin indistincte…

(cc) Camille Nivat (14/02/2016)
(cc) Camille Nivat (14/02/2016)

Consigne : « Clap de fin »

La fin ? Je ne la visualise pas encore très bien… Il est certain que la phase de recherche est bel et bien terminée. Que la rédaction pure de chacun de mes arguments est derrière moi. Pourtant, il me semble avoir encore une montagne de corrections à effectuer. En effet, il faut encore relire – une, deux, trois fois…, reprendre certains points trop vagues ou mal exposés ; en somme retravailler l’ensemble de mon texte. Il est vrai que je vois le bout du tunnel concernant le fond de mon mémoire. En revanche, en ce qui concerne la forme… Il y a encore beaucoup à faire. Vérifier le système « auteur-date » au sein de mon développement, ajouter le timecode de chacune des captures d’écran, et surtout reprendre la bibliographie en se rattachant à la fiche de référencement. Mais ça ne s’arrête pas là. Il me faut insérer mes annexes, après les avoir choisies avec soin. Et il y a toujours ce résumé de mille signes – en français et anglais – qu’il faut que je termine.

Pour avoir une idée claire de ce qui me restait à faire, et parvenir au mieux à réaliser chacune de ces tâches, j’ai fait une liste précise. A partir de celle-ci, j’ai confectionné un calendrier. A chaque jour correspond une ou plusieurs tâche(s). Le lundi, ce sera la bibliographie et les référencements infra-textuels. Mardi, je m’occuperai de retrouver les timecodes de mes images. Et ainsi de suite… Tout est organisé de façon à finir au plus vite le mémoire. Il ne faut pas oublier qu’une fois le point final appliqué, l’impression est encore à prévoir. Et qu’il ne faut pas minimiser le temps que peut prendre cette étape. Nous ne sommes pas à l’abri d’un problème de dernière minute, d’un imprévu…

Camille Nivat


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *