Take me from this road

Consigne : « Clap de fin »

La route fut longue et périlleuse mais le voyage touche à sa fin. Il me reste encore quelques modifications à effectuer mais le travail de rédaction se termine. L’étape ultime de la soutenance approche, j’ai déjà quelques idées de la façon dont je vais aborder cet oral. Je souhaiterais mettre en image le développement de mon mémoire à l’aide d’une vidéo présentant des extraits du film. Je souhaiterais montrer, par les images, que Easy Rider met en scène les croyances portées par la Contre-culture, puis l’essoufflement du mouvement contestataire. Ainsi j’apporterais des éléments supplémentaires à mon mémoire écrit.

Tout d’abord, j’ai commencé à réaliser la vidéo permettant d’illustrer mes propos. Elle présente les plans de Wyatt et Billy sur la route à bord de leurs motos Harley Davidson. Par cette succession de plans sur la route, nous découvrons la trajectoire des deux héros. Car, comme j’ai pu l’expliquer dans mon mémoire, ce n’est pas l’objectif du voyage qui est intéressant dans les road movies, mais la trajectoire effectuée par les héros. Au début du film, nous découvrons les grands espaces sacrés de l’Amérique de l’Ouest. Puis au fil du voyage, les deux bikers traversent une Amérique post-industrielle grisâtre, et les plans serrés encadrent les deux motards. Cette succession d’images sur la route nous permet de montrer l’euphorie du début du voyage, le désir de renverser le système et également la dure réalité qui les rattrape.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *