C’est la fin.

Deep End_01Consigne : Mon travail de recherche… alors, heureux ?

Le rendu du Travail Préparatoire à la Recherche a été pour moi une source de satisfaction intense : réussir à créer une analyse filmique sur un film qui nous tient à coeur et rendre un travail qui nous contente, malgré quelques incohérences, est très gratifiant. Ainsi, quand il a fallu se replonger dans le film, une question me taraudait : vais-je réussir à recréer de toutes pièces un mémoire d’une trentaine de pages sur un sujet dont j’ai l’impression d’avoir déjà fait le tour ? Ai-je acquis assez de compétences durant mes années d’études pour être capable de réaliser moi-même un mémoire ? Pour moi, la réponse était évidente : non, je n’en étais pas capable.

Aujourd’hui, à l’aube du rendu du mémoire, mes doutes, fort heureusement, se sont envolés. Je l’ai fait, j’en étais capable. Et plus encore, je me suis découvert des compétences que je ne soupçonnais pas, notamment au niveau organisationnel. Je suis une personne très organisée dans la vie de tous les jours, mais le nombre d’ouvrages à lire et de films à regarder pour mon mémoire m’inquiétait : comment s’organiser avec une telle quantité de documents ? Au final, cela s’est fait naturellement et m’a permis un gain de temps et d’énergie considérable. Je vais rendre un travail qui m’aura pris deux ans, mais dont, malgré tout, je suis fière.

Tiphaine Robion


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *