Rêver les yeux ouverts

(cc)Lucile Moyano(19/10/2014)
(cc) Lucile Moyano (19/10/2014) 

Tristan a imaginé l’histoire de Germain, ce jeune garçon ouvert sur un ailleurs plus doux et plus calme que le réel. Un accident, un coma. Ces évènements d’apparence tragique seront propices à une traversée onirique portée par des passions peu ordinaires. Pour nous, ce film est une chance donnée aux “silencieux” de rêver, pour une fois, comme ils le désirent. Cette histoire s’adresse à une fragilité contenue en chacun des membres de notre groupe, et probablement à beaucoup d’autres jeunes gens de notre génération. Le voyage de Germain est celui d’un corps qui ne s’accommode pas de la  croissance de son l’esprit. “Grandir… pourquoi faire ? N’y a -t-il pas un endroit où l’on m’aimera tel que je suis ?” Dans un “au-delà” où rien n’est  hostile, la folie est autorisée et partout les passions ont un droit de passage. Mais à trop rêver de s’échapper du monde, on prend le risque de s’en extraire définitivement.

Il est bien vaste, le monde où Tristan à lâché le jeune Germain. Les couleurs, l’image, le jeu et le son devront être les reflets de cet environnement ainsi que de la latence émanant du personnage. Si nous voulons lui être fidèle, il va falloir faire preuve de précision, de réflexion, et accepter que la rigueur prenne part à un si onirique récit. C’est en quelques sortes à nous d’être adultes afin que Germain puisse vivre son vagabondage sans entraves, jusqu’aux limites que nous lui mettrons. Les symboles récurrents d’enfance et d’imaginaire nous mènent vers la problématique de la solitude auto-provoquée par une conduite “hors des clous”. Ainsi, dans le scénario, le vide se fait autour de Germain. Le texte prend forme, comme le rêve qui peu à peu se dessine sous les paupières du dormeur.

Lucile


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.