El mémoire que habito

Sylvain R. 03/10/2014
Sylvestre 03/10/2014
Consigne : Mon film, entre amour et haine. 
Voilà maintenant un an que mon choix s’est arrêté sur ce film, La piel que habito. Un choix qui ne devait pas être pris à la légère, puisqu’il allait me suivre durant deux ans. Pourquoi ai-je choisi ce film comme sujet d’étude ? Bonne question. Peut-être parce que ce film dérange, surprend, renverse la morale qui est en nous. Un film qui, s’il montre des horreurs, reste magnifique et perd le spectateur entre amour et haine des personnages.

À présent qu’une première partie du travail de recherche est faite, il faut en tirer des résultats. Après avoir fait une étude linéaire du film, je vais pouvoir orienter mon mémoire et trouver un point précis que je vais développer et approfondir en réutilisant mon premier travail. La question du genre me semblait principale, une question que le réalisateur, Pedro Almodovar, nous expose pour nous déstabiliser. Après m’être entretenu avec ma directrice de mémoire, cette piste semble compliquée, de par les avis divers qu’elle suscite. Une fois mon axe clairement défini, je m’attellerai à visionner le film séquence par séquence, afin d’en tirer, ou non, un lien avec mon axe de recherche.

Sylvestre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.