[B11, G2] S.O.S

Gaylord Gauvrit (19/12/12)
Gaylord Gauvrit (19/12/2012)

Cette photo a été prise durant les fêtes de Noël dernier. TBC, le réseau Tram et Bus de la Cub de Bordeaux, lançait donc un SOS à tous ceux pour qui ce n’était pas une fête. Les gens seuls, abandonnés pouvaient ainsi s’exprimer, communiquer avec des gens eux aussi seuls, de l’autre côté de la ligne, en ces soirs de fêtes.

Le lien me semble donc direct avec notre carnet. Écrire seul, se dévoiler et s’adresser à des inconnus peu parfois et pour certains prendre la forme d’une confession désespérée. J’ai moi-même été tenté d’utiliser ces carnets pour faire état de mon désespoir passager, de mon incompréhension et de ma frustration. L’occasion, alors que ce billet est le dernier de la série, me semble donc parfaite pour enfin publier cette photographie. Un billet final nous permettant de retracer notre évolution tout au long de cette première année de master et surtout qui me permet de comprendre que j’ai finalement compris l’intérêt du carnet. Commençant par m’interroger sur l’utilité puis sur la manière, sur le fond puis sur la forme je pense avoir finalement trouvé, dans l’écriture de ces billets, un moyen d’expression (je me livre en effet dans notre premier billet), un temps de réflexion (autour de la structure de notre site web dans le billet 8) et un moyen de me forcer à proposer (notamment dans mon billet 7 où je m’interroge sur vous, notre public). C’est finalement ce dernier point qui est ressorti à mesure que j’écrivais et que le projet avançait. Après avoir compris puis difficilement maîtrisé, j’ai fini par ne plus voir que les limites de ce carnet. « SOS, besoin de parler » est donc devenu « SOS, besoin d’être entendu ».

Gaylord Gauvrit


Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.