[B11, G8] C’est la fin !

Visage-typo
Lisa D. (29/03/2013)

 

Censure, auto-censure, interdit, taire, écrire, politique, économique, censure, censure, censure…

Cette photo représente assez bien toute cette année. Je l’ai créée moi-même sur le logiciel de retouche numérique Photoshop. Si l’on regarde bien, on peut voir un visage fait de mots. Tous ces mots ont été présents dans mon esprit tout au long de l’année car je devais non seulement travailler sur le thème de la censure, mais je devais aussi réfléchir à ce que c’est de créer dans la contrainte. J’ai été complètement plongée dans l’obscurité de ces mots si forts et lourds de sens. Cependant, on peut distinguer que ce visage, c’est le mien et qu’il sourit. Lauriane et moi avons fait ce que nous souhaitions au départ. Les encouragements nous ont mis du baume au cœur ! Je reste malgré tout la tête enfouie dans ces mots car il est trop tôt pour m’extérioriser de cette année de création. Je pense que quand on passe autant de temps sur un seul projet, il faut du temps pour avoir de nouveau du recul sur ce qu’on a fait. Ainsi, plus on regarde cette photo, plus le visage apparaît à nos yeux, comme une métaphore de ma réapparition dans d’autres projets. Une année comme celle-ci permet d’apprendre beaucoup et sur différents plans : le travail en équipe, prendre sur soi, trouver de nouvelles idées, s’adapter aux consignes etc. Ces billets permettent un recul relatif à chacun sur notre travail de création. Je finirai alors cette année de master avec cette phrase de Nietzsche1 en tête et qui figure dans notre note d’intention, il faut apprendre à « danser dans les chaines ».

Lisa D.

1NIETZSCHE Friedrich [1878], Humain, trop humain II, un livre pour esprits libres, Paris, Gallimard, coll. Folio Essais, 2001.

Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.