[B8, G4] Plus d’un milliard de mots

Émeline D. (15 / 02 / 2013)

L’épreuve du réel passe par un processus passionnant où l’on se demande comment mettre en image tout un univers qui n’était alors raconté uniquement par des mots. Transformer une nouvelle en scénario : tel était l’exercice d’un des cours de la semaine. Pour ma part, après avoir hésité entre deux nouvelles de Edgar Poe et Bernard Werber, mon choix s’est porté sur l’auteur français car ses textes, moins descriptifs, laissent une immense variété de choix d’adaptation. L’exercice est difficile : il faut traduire tout un contexte sans pouvoir le raconter, imaginer des flash-back, couper des paragraphes entiers, revoir l’importance de chaque moment fort car ce qui est intéressant à l’écrit ne sera peut-être pas pertinent à l’image.

J’ai choisi de prendre en photo une étagère de ma bibliothèque car les livres sont pour moi la grande source d’inspiration et surtout un moyen infaillible de développer son imagination. La photographie réorientée dans ce sens permet une bonne lecture des titres des œuvres, mais je trouvais également que cela mettait davantage en valeur le format et les couleurs de chacun d’entre eux. De plus, on peut voir dans cette photographie comme un escalier qui serait une métaphore de l’effort à fournir dans ce projet mais aussi de la progression marche par marche.

Actuellement, je suis toujours plongée dans l’adaptation de La dernière révolte, la nouvelle de Bernard Werber. Bien que le ton de cette nouvelle soit très juste, elle ne fait pas partie de mes favorites puisqu’elle développe une idée que j’ai déjà rencontré dans plusieurs ouvrages. Cependant, il m’a semblé astucieux d’opter pour une histoire plus classique, de manière à avoir des points de repères et de comparaison avec d’autres adaptations.

Émeline D.

WERBER Bernard [2002], L’arbre des possible, Paris, Éditions Albin Michel, 2002

Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.