[B7, G2] Stolen eyes

 

(cc) Morgane Meneau (01/02/2013)

Cette semaine nous  nous somme plongés en cours d’image dans l’art du tourné-monté. Pour ce tournage nous avions choisi de ne pas intégrer de dialogue, afin de nous focaliser sur l’image et les plans. Malgré les difficultés rencontrées, cette contrainte m’a permis de comprendre à quel point l’image peut raconter à elle seule une histoire.

Le thème imposé était « A doit tuer B ». J’ai donc adapté cette thématique en racontant les mésaventures d’une pomme. J’ai essayé d’utiliser quelques règles que nous avions  vues, comme le raccord regard ou le champ-contre champ. J’ai tenté de raconter une histoire (celle d’un mannequin de bois qui vole les yeux d’une pomme), simplement à base de plan succincts. J’ai tenté de donner du sens à certains de mes plans : la plongée produit l’impression d’une pomme petite et fragile, tandis que la contre-plongée renforce le côté menaçant du mannequin dangereux (d’autant plus que le contre-jour focalise l’attention sur son visage sans traits).

Je me suis rendue compte une fois de plus que tout comptait dans un film, aussi bien la lumière que le son. Au fond tout participe à la construction du sens de l’histoire…. Cependant, je ne sais toujours pas où pourrait être ma place dans ce processus de création filmique. J’ai envie de tout choisir ! Je me trouve un peu comme ce mannequin insatisfait de sa condition, qui la prochaine fois, ira sûrement agresser une orange pour lui voler ses oreilles…

Morgane Meneau

Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.