[B6, G4] Sculpture en perspective

Florence Delavaud (16/01/13)

Les vacances de Noël sont à présent achevées et les bonnes résolutions déjà transgressées. Et nos personnages, que sont-ils devenus durant les fêtes ? Ils semblent avoir été mis en sommeil, mais leurs caractères sont toujours consignés dans notre scénario.

D’après l’écrivain Philippe Bresson, « ce qui est intéressant dans l’écriture, c’est quand un personnage se met à exister par lui même »(1).

Cet adage me semble traduire l’avancée dans leurs caractérisations : à partir d’esquisses, nos personnages semblent s’être dessinés en toute logique. Dans chaque situation, leurs réactions, leurs émotions nous ont paru couler de source. À présent, nous allons devoir créer un corps, juxtaposer un avatar physique à cette représentation mentale. La sculpture est probablement la discipline s’apparentant le mieux à notre travail à venir, car nous allons modeler nos personnages entièrement, ainsi que le décor dans lequel ils vont évoluer.

J’ai souhaité représenter cette étape avec ce dessin. Il s’agit d’un bonhomme de bois se promenant dans un décor réaliste, une photographie de Los Angeles. À l’image de nos personnages, il est articulé. Maintenant que nous les avons crées, nous les projetons dans un environnement et dans une perspective : la mise en scène est notre prochain objectif, à nous de l’imaginer.

 Florence DELAVAUD

(1) En ligne : http://www.evene.fr/celebre/biographie/philippe-besson-14746.php?citations (dernière consultation : 30/01/13)


Florent P.

Écriveur, théâtreur, dessineur, dreameur.

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.