Archives par mot-clé : cuisine

This is the end …

(cc) Julie T.
(cc) Julie T.

La dernière étape du teaser a été la post-production, celle-ci a été plus rock and roll que le tournage. L’équipe a été confronté à tout un tas de savoirs-faire techniques que nous n’avions pas forcément. Si l’ours a été rapidement monté, nous avons pris notre temps sur des détails comme le son, un peu d’étalonnage ou encore un joli travail d’effet à coup de photoshop et d’alter effect !

Nous avons appris par nous-mêmes, nous avons tâtonné et surtout accepté que nos connaissances en post-production n’étaient pas assez importantes pour faire quelque chose de trop ambitieux. Nous sommes restées dans la simplicité et cela a été payant ! Maintenant que le projet est terminé, chacune d’entre nous repart avec ce taser comme bon souvenir d’un travail de groupe qui fut joyeux. Je crois que c’est ça qui me restera le plus en mémoire : une simplicité et une cohésion qui ont fait que le projet s’est déroulé sans autres accords que la faisabilité de nos plans sous la pluie et de la synchronisation des titres. En sommes, une bien belle expérience !

FLASH BACK

alix grinsell cc (14/03/16)
Xila cc (14/03/16)

En faisant défiler les différentes étapes du teaser Copains comme cochons, je peux dire que le bilan est positif.

Une fois l’équipe constituée, le projet cher à chacun de nous fut lancé. En plus de la bonne cohésion dans le groupe et une juste répartition des rôles, il est à noter que notre première idée, bien qu’ un peu utopique, a été suivi à la lettre. Chacune de nous avait une idée bien précise du projet mais l’écriture de ce dernier fut collectif et commun. Nous avons découpé le projet en séquences afin de mieux préciser les scènes à tourner. Une fois les écritures et les réécritures terminées, les plans de repérages faits, le tonnage arriva très vite. C’était un dimanche matin de très bonne heure, nous étions excitées, presque euphoriques à l’idée de concrétiser notre idée de départ. Je pense que cette ambiance dynamique et joyeuse contribua à rendre notre travail efficace et rapide. Enfin pour le montage, dernière étape, nous nous sommes séparées en petits groupes avec une tâche bien définie. Certaines étaient sur In design, d’autres sur Première et le dernier groupe cherchait la musique appropriée au montage. Une fois tous les éléments réunis, ce fut la réalisation du montage final. Le teaser est réalisé, tourné et monté. Notre en sortons ravies, ce fut une belle expérience !

Xila

On the road again

CC Louise Tressens (05/11/2015)
CC Louise Tressens (05/11/2015)

Je me souviens encore de ce jour où Maëlys et moi-même avions présenté notre projet d’émission voyage/tambouille. Si le paysage audiovisuel est truffé de programmes nous incitant à cuisiner et manger mieux et que l’indigestion est proche, nous avions choisi de relier notre patrimoine culinaire français et ce lien entre ainés et jeunes, qui se perd à petit feu.

Enthousiasmée par ce projet, que j’ai vu grandir à force de réflexions, et après la fusion de nos groupes de travail, nous nous retrouvons toutes portées par la même volonté de voir Larrons et Lardons grandir et voler, peut-être jusqu’à nos télévisions, qui sait… Après des briefings proches du consensus quant à la réalisation d’un teaser,  je suis très satisfaite de constater que nous avançons dans le même sens et que nous sommes toutes portées par la même envie de donner à voir un programme frais, authentique et graphique. Peut-être que nous avons avancé trop vite et que les difficultés surviendront incessamment sous peu mais je suis ravie de cette énergie positive qui nous motive toutes à rendre ce teaser crédible et alléchant.

Petit à petit, l’oiseau fait son nid.

Louise Tressens

Road Tripes

alix grinsell (19 janvier 2016) cc
Xila  (19 janvier 2016) cc

Dimanche 10 janvier nous avons, avec regret, clos le tournage de Larrons et Lardon.

Je parle de regret car pour ma part, c’est la partie du projet la plus captivante, la plus stimulante. Le réveil sonne à  7h00, à la place d’être amère par le fait de se lever tôt un dimanche on est enchanté par la journée de tournage qu’on s’apprête à vivre. Une poussée d’adrénaline nous gagne. Tout le monde s’est donné rendez-vous à la fac. Il est 8h30. Je vois les filles au loin me faisant de grands signes, j’ai pris du retard le temps de trouver comment mettre la marche arrière du combi van. Malgré la pluie torrentielle, on est joyeuse et une grande tasse de café chaud m’attend. Quel accueil !

Direction Saint-Selve, pour tourner la scène extérieure en campagne. Vite, il ne pleut plus, il faut tourner et ne pas se refaire coincer par l’averse. Moteur…. Action… coupé. On va en tourner une deuxième même si la première était c’est une question de sureté. Notre scène finale est à présent bien tournée. On retourne au point de départ, Bordeaux, Saint Nicolas, afin de tourner dans un décor intérieur, dans l’appartement de Manon. Tous les membres de l’équipe ont très bien assimilé leurs fonctions. Notre acteur et ami a été aussi d’une très grande efficacité. Les scènes se sont donc tournées avec une facilité peu habituelle pour un tournage. La journée de tournage est déjà terminée. Chacun d’entre nous rentra chez lui triomphant par cette journée.  Le montage des images, la semaine prochaine, semble prometteur.

Xila

Concasser de rencontres générationnelles

(c) Manon Sultana
(c) Manon Sultana

Vous prenez 75kg d’un jeune québécois prénommé Arthur. Puis ajoutez 10 personnes âgés qui aiment préparer une recette de leur région. Vous mélangez tendrement. Laissez mijoter à feux doux pendant 5 minutes. Puis assaisonner le tout avec un loisir partagé entre ces deux générations. Voilà, vous obtenez le concept de Lardons et Larrons. Cette rencontre intergénérationnelle est un partage du savoir-faire culinaire qui est propre à ces 10 régions françaises qu’Arthur va découvrir. Il va aussi concrétiser un rêve de chaque personne âgés comme un saut en parachute ou encore une virée au ski. Ce projet me plait de par sa volonté de faire mitonner la génération Y, qui aime voyager en vivant de nouvelles expériences et les pépés/mémés qui aiment nous apprendre comment ils savent dégraisser une viande ou bien relever un plat. Les diverses discussions promettent donc d’être épicées, bien garnies ou même aromatisée. Malgré les nombreux concepts télévisuels existants sur la thématique de la cuisine, je trouve que ce projet dresse une table originale.

Pour pouvoir égayer notre dossier, il nous faut un teaser. Mais par quoi commencer ? Nous avons discuté ensemble du concept. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il nous faut axer le teaser sur le ton de l’humour pour donner envie a nos futurs producteurs de se lancer dans l’aventure. Mais il ne faut pas oublier que les spectateurs du teaser ne connaissent pas forcément le concept. Il faut être concis pour ne pas les perdre, mais aussi très clair dans les intentions. Cela demande un travail préalable d’écriture. Notre acteur aura l’accent québécois, ce qui rajoute une dimension de choc des cultures culinaires encore plus forte. Le teaser débute donc sur Arthur qui tente de faire rentrer le maximum d’objets dans son sac (skate, canne a pêche, casseroles, doseur, etc). Il regarde la carte de la France où sont disposés 10 punaises correspondant aux lieux qu’il va visiter. Chargé comme une mule, on le retrouve sur une route de campagne en train de pousser sa voiture. Le départ débute sur les chapeaux de roue. Le résultat se veut dynamique par son montage. Il sera j’espère à la hauteur de nos attentes. En route pour aiguiser notre projet !

Manon Sultana