Présentation

Le Ciné-oeil numérique, journal de bord pédagogique ou plus exactement « carnet d’écriture sensible » lancé en septembre 2012, est tenu par les étudiants du Master « Création, Production, Images » (Université Bordeaux-Montaigne), sous la direction d’Emmanuel Quillet (assistant de  production) et Yann Kilborne (enseignant de cinéma et directeur de la formation). (1)

Le Ciné-oeil numérique a évolué depuis le projet initial. (2) Il accueille désormais deux catégories de billets :

a) La rubrique « Avancées des mémoires de recherche » correspond à la pratique (de plus en plus fréquente dans le monde académique) du carnet de recherche en ligne. Les étudiants y décrivent l’état de leur mémoire, c’est-à-dire ici de leur analyse filmique. Chaque étudiant en effet travaille de manière approfondie sur le film d’un cinéaste réputé de l’histoire du cinéma, et doit produire un article scientifique à la fin de l’année de M2.

b) La rubrique « Développement de projets » accueille des billets évoquant cette fois la progression de leurs projets filmiques. Soutenus et accompagnés par l’équipe pédagogique, les étudiants développent un projet de fiction ou de documentaire pendant leurs deux années de formation (ces projets peuvent ou non être menés jusqu’à leur terme, l’important étant de faire l’expérience pratique des étapes de création d’un film).

Les objectifs de ce carnet sont ainsi de réfléchir sur la complexité de la conception filmique,  de documenter les étapes de la recherche académique, et d’expérimenter l’usage de la photographie comme outil de description et de réflexion.

Les billets sans lien direct avec les deux principales rubriques sont placés dans la catégorie Billets vagabonds.

La consultation des billets peut se faire de plusieurs manières : par date de publication, par mots-clés, par groupes de publication (nommés « séries »).

(1) Ont également participé : Julie Morales  (docteur et productrice) ; Hélène Crombet (ATER) ; Laura Jankeviciute (doctorante) ; Anne Beyaert-Geslin (PU) ; Franck Cormerais (PU) et Julie Laffont (doctorante) et François Vaillant (professionnel image et son).

(2) A ses débuts, Le Ciné-oeil numérique était centré sur la description ethnographique du processus de création d’un film collectif annuel. Un  web documentaire collectif était en effet réalisé par l’ensemble de la promotion des étudiants en seconde année de Master, de même que les étudiants en première année de Master travaillaient tous sur la même série de fiction. Depuis septembre 2014 le carnet s’est ouvert sur les travaux de recherche universitaires des étudiants, et les billets portent sur une diversité de projets de films (en fonction des propositions étudiantes).

 

Yann Kilborne

Maître de Conférences, enseigne le cinéma à l'Université Bordeaux Montaigne. Membre du laboratoire CLARE, équipe ARTES.

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *